Mieux comprendre la formation des thromboses à l’origine des infarctus et des accidents vasculaires cérébraux

31.000 personnes meurent chaque année d’accidents cardiovasculaires. En cause : les thromboses artérielles. Elles sont causées par les plaquettes sanguines et, plus précisément, par leur capacité d’agrégation. Les lipides jouent un rôle clé dans ce processus. Ce projet vise à mieux comprendre l’impact du métabolisme lipidique des patients ayant souffert ou étant à risque d’infarctus.

Je soutiens ce projet
  • 18.000€ /50.000€ Collectés
  • 315 Jours restants

Le rôle des lipides dans l’agrégation des plaquettes

Les thromboses artérielles (caillots de sang qui se développent dans une artère) peuvent mener à des accidents cardiovasculaires (accident vasculaire cérébral et infarctus). Elles sont causées par les plaquettes sanguines et, plus précisément, par leur capacité d’agrégation (le fait de se coller les unes aux autres). Dans certaines conditions, elles peuvent devenir « hyper » réactives et former plus facilement des caillots qui bouchent alors les artères.

Certains patients sont plus à risque de thrombose que d’autres car leurs plaquettes fonctionnent différemment. Mais quels sont les facteurs responsables de cette modification des plaquettes, et qui les font réagir différemment ?

Des travaux récents ont mis en avant le rôle clef des lipides dans la dérégulation de nos plaquettes. Les lipides jouent un rôle important dans la structure des plaquettes. Mais pas seulement : ils les nourrissent et contrôlent leur fonction.

Une enzyme spécifique, l’acétyl-CoA Carboxylase (ACC), permet en effet aux plaquettes sanguines de synthétiser les lipides. Toute modification sur cette enzyme influe au niveau des lipides plaquettaires et de leur fonction d’agrégation. L’augmentation d’ACC favorise cette synthèse et l’activation plaquettaire, mais aussi la formation de thrombose ou de caillot artériel dans un modèle murin.

Perspectives

Les plaquettes de patients à risque de thrombose ou souffrant d’une menace d’infarctus ont été analysées. Elles ont une ACC et un métabolisme lipidique modifiés. Ce projet de recherche a pour but de mieux comprendre les modifications du métabolisme lipidique des plaquettes de ces patients. L’objectif est d’identifier de nouvelles cibles de traitement. A terme, certains traitements ciblant l’enzyme liée à l’activité des plaquettes pourraient être développés.

Avec votre consentement, nous aimerions utiliser des « cookies » afin de comprendre comment les utilisateurs interagissent avec notre site web pour l’améliorer. En savoir plus ici

lectus at mi, vel, Praesent commodo