Améliorer et développer les techniques de réparation de la valve aortique grâce à des outils adaptés et à des techniques innovantes

Il est impératif que la circulation du sang se fasse dans un seul sens et ne reflue pas. C’est le rôle des valves cardiaques. Mais comme tous les organes, le cœur vieillit. Les valves peuvent s’abîmer et ne plus fonctionner correctement. Remplacement de la valve malade ou réparation… tout cela dépend de l’état de la valve, de la cause de son mauvais fonctionnement, de l’âge du patient, etc. Ce projet de recherche vise, plus spécifiquement, à améliorer les techniques de réparation de la valve aortique.

Je soutiens ce projet
  • 58.542€ /65.000€ Collectés
  • 139 Jours restants

Développement d’un système tridimensionnel d’annuloplastie pour les réparations de la valve aortique

La réparation des valves aortiques se fait de plus en plus chez les patients qui souffrent d’une insuffisance valvulaire ou d’un anévrisme de la racine de l’aorte. La réparation permet de préserver la valve et d’éviter la prothèse valvulaire, qui comporte plusieurs désavantages, surtout chez les patients jeunes et actifs.  L’annuloplastie est une des techniques qui compose la réparation. Ce procédé consiste à placer un anneau autour de la valve aortique pour réduire son diamètre (qui est toujours élargi dans l’insuffisance) et stabiliser la réparation dans le temps.

Dans le cas de la réparation valvulaire aortique, les techniques d’annuloplastie existantes comportent toutefois plusieurs inconvénients qui limitent les résultats. Elles ne tiennent en effet pas compte de l’aspect tridimensionnel de la valve aortique. Les chercheurs de Saint-Luc proposent de développer un nouveau système d’annuloplastie dont l’originalité est justement qu’il suivra le contour en trois dimensions de la valve. Ce système permettra un remodelage et un soutien systématique de l’ensemble de la structure valvulaire, ce qui n’est pas le cas avec les systèmes d’annuloplastie existants.

Développement d’un outil pour mesurer la longueur du bord libre de la valve aortique pour aider la réparation valvulaire

La réparation valvulaire aortique nécessite une analyse fine de la valve aortique et des techniques chirurgicales assez complexes. Pour ces raisons, elle est considérée encore actuellement par de nombreux chirurgiens comme une chirurgie difficile avec une longue courbe d’apprentissage. Une des façons de rendre cette chirurgie innovante plus accessible aux jeunes chirurgiens est de développer des outils adaptés qui facilitent l’analyse de la valve ainsi que la technique de réparation.

Sur base de ce principe, les chercheurs du Service de chirurgie cardiovasculaire et thoracique ont développé un outil original – dont le brevet est en cours – qui servira à mesurer précisément le bord libre de la valve aortique et permettra de traiter celui-ci de façon objective. Le bord libre est la structure qui assure l’étanchéité de la valve. Comme il est souvent altéré dans les insuffisances aortiques ou les anévrismes, il représente une des structures ciblées par les techniques de réparation. Jusqu’ à présent, en l’absence de mesure précise, cette partie de la réparation nécessitait une grande expérience de la part du médecin.

À ce stade, des prototypes de l’instrument ont été fabriqués et testés avec succès sur des valves humaines de banques de tissus. Pour avancer dans ce projet, il faut commencer à utiliser l’outil sur des valves malades de patients. Afin de réaliser des essais cliniques, il s’agit toutefois de construire ce dispositif avec des matériaux et des techniques très spécifiques qui sont beaucoup plus coûteux que ceux utilisés pour la fabrication des prototypes.

Avec votre consentement, nous aimerions utiliser des « cookies » afin de comprendre comment les utilisateurs interagissent avec notre site web pour l’améliorer. En savoir plus ici

Phasellus velit, adipiscing nunc mi, Aliquam consectetur eget Praesent