Comprendre l’impact positif du cerclage abdominal durant la grossesse et ainsi réduire les naissances prématurées

La béance cervicale, ou l’ouverture du col sans contractions, est la principale cause de fausses-couches tardives et d’accouchements prématurés. Le traitement de choix de la béance cervicale est le cerclage par voie vaginale ou, dans certains cas, le cerclage par voie abdominale. Le taux de succès du cerclage abdominal est très élevé. Ce projet permettra d’apporter une explication au succès des grossesses avec cerclage abdominal.

Je soutiens ce projet
  • 3.533,25€ /40.000€ Collectés
  • 139 Jours restants

Le taux de succès du cerclage abdominal est très élevé

Pendant la grossesse, les patientes avec une béance cervicale sont à risque de fausse-couche tardive et d’accouchement prématuré. Le traitement proposé est le cerclage par voie vaginale, qui consiste à placer une bandelette de Mersilène au niveau du col de l’utérus jusqu’en fin de grossesse. Malheureusement, ce type d’intervention peut échouer pour une minorité de patientes. Pour ces dernières, et pour les femmes pour lesquelles le cerclage vaginal ne peut être réalisé en raison d’un col abîmé ou trop court, un cerclage placé par voie abdominale est proposé. Il se révèle très efficace.

Une étude pour comprendre les résultats positifs du cerclage abdominal

Les membranes amniotiques présentent des différences. Cette étude permettra de les mettre en évidence. Des premiers travaux ont permis de constater que les membranes amniotiques sont plus épaisses en cas de cerclage abdominal. Une constatation qui a pu être effectuée suite à une comparaison entre des membranes amniotiques collectées lors de césariennes à terme chez des patientes ayant bénéficié d’un cerclage abdominal, avec celles venant de patientes qui ont également accouché à terme, mais sans cerclage abdominal. On se rend compte aussi que la sénescence (ou vieillissement cellulaire), qui intervient au niveau des membranes en fin de grossesse, apparait moins présente en présence d’un cerclage abdominal.

Ce projet vise à poursuivre ces différentes études et à en effectuer d’autres, afin de mettre en évidence les différences au niveau des membranes amniotiques, à apporter une explication au succès des grossesses avec cerclage abdominal, ainsi qu’à mieux comprendre la physiopathologie des membranes amniotiques dans l’accouchement prématuré (c’est-à-dire les troubles du fonctionnement de ces membranes en cas de naissance avant terme). Il sera également intéressant de poursuivre l’étude des membranes dans le cadre des cerclages vaginaux.

Avec votre consentement, nous aimerions utiliser des « cookies » afin de comprendre comment les utilisateurs interagissent avec notre site web pour l’améliorer. En savoir plus ici

efficitur. vel, nec ut vulputate, tempus quis Lorem libero